Les composantes

Jumelage institutionnel entre la Tunisie et l'Espagne : Appui institutionnel pour l'amélioration des performances du système de la recherche et de l'innovation Tunisie

Le projet s'articule autour de 4 composantes:

COMPOSANTE 1

Résultat :

Proposer de révisions aux politiques, à la législation et aux pratiques régissant la Recherche et l'innovation en se basant sur les acquis de l’UE.

La République Tunisienne a entamé des efforts dans le domaine du développement économique afin de transformer et moderniser son système économique. Elle souhaite faire évoluer le système basé sur la demande intérieure vers un système ouvert au marché international et aussi diversifier les secteurs de revenus de son économie.

L’appui à l’amélioration des performances du système de recherche et innovation tunisien passe d’abord par des politiques où la recherche et l'innovation s'installent au cœur du système économique, ainsi que par la mise à niveau du son cadre réglementaire. En outre, l’objet des missions fera une attention renouvelée à l’efficacité des structures dans le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) ainsi que des mécanismes de leur concertation, les programmes d’appui à la valorisation et l’incitation à l’innovation.

L’expertise visera :

L’identification des gaps existants dans les stratégies de recherche et innovation (RI) et sa mise en œuvre en Tunisie par rapport à celles appliquées dans les pays de l’UE (notamment l’Espagne)
La gouvernance et la concertation entre ses composants
La détection d’approches inadéquates dans la réglementation actuelle en matière de recherche et d’innovation.

La comparaison avec les acquis de l’Union Européenne des programmes et dispositifs actuels et la gouvernance du SNRI servira à l'identification des potentiels d’amélioration.

En outre, la constitution de groupes de travail composés d’experts tunisiens et espagnols pour travailler en équipe sur des thèmes clés nécessite la coordination étroite des missions ainsi que l’appropriation des résultats par l’équipe et les responsables tunisiens.

COMPOSANTE 2

Résultat :

Proposer des améliorations aux mécanismes de pilotage de la stratégie et à la gouvernance du système de recherche et innovation.

Le MESRS et ses institutions sous tutelles, universités, centres de recherches et instituts supérieurs sont des parties prenantes dans la problématique de l’innovation et le développement. Cependant, il ressort qu’en dépit des efforts financiers pour impulser l’innovation, les résultats escomptés n´ont toujours pas atteint le niveau prévu.

La raison à cela est souvent le manque d’une approche complète de la chaîne de valeur de la recherche et de l’innovation, à l’échelle nationale et internationale, qui puisse intégrer des efforts de recherche et les autres composantes du modèle économique de l’innovation comme levier du développement.

C’est ce que vise le projet de jumelage, tenant compte du fait que la partie recherche scientifique constitue un sous-ensemble de la chaîne recherche - innovation - développement.

La concertation est une méthode de travail nécessaire pour identifier les acteurs qui seront impliqués et placés dans des positions de responsabilité au SNRI. La collaboration est nécessaire pour que les recommandations puissent être retenues et réutilisées. Il faut les appliquer et en discuter ensemble pour initier les futurs réseaux de collaboration à l'innovation. L'approche collaborative est donc un élément clé pour la circulation des connaissances afin d’avoir des effets en particulier sur l'innovation des entreprises et ensuite sur le développement économique.

L’expertise visera la structuration du réseau d’acteurs tunisiens de la recherche et de l’innovation afin de proposer un modèle de gouvernance efficace, qui engage l’administration publique, les entreprises et le secteur de la recherche, ainsi que les structures intermédiaires. Dans ce volet sont prévues aussi des actions d’amélioration de compétences dans le cadre des institutions du SNRI.

Les objectifs du volet cibleront deux domaines clé :

La circulation de connaissances facilitant l’incorporation des technologies aux entreprises
La promotion de la coopération en recherche-développement à l’international, notamment dans le cadre des initiatives européennes telles que le programme UE de recherche.

COMPOSANTE 3

Résultat :

Renforcer les capacités managériales et techniques des directions générales chargées de la recherche et de l'innovation.

Afin de réussir la mise en œuvre des actions décrites dans les composantes 1 et 2, le développement des ressources humaines et des compétences nécessaires doit être déployé dans le cadre de la politique de recherche et d'innovation en Tunisie.

Ce composant a comme objectif d’avancer dans le développement des fonctions de formulation et de gestion des programmes de RI notamment au sein du ministère et des organismes sous tutelle ; l’identification de priorités nationales, particulièrement avec l’appui de dispositifs de prospective et d’intelligence technologique.

Également, une action pilote sectorielle sera lancée afin d’expérimenter les points de vue et recommandations découlant du composant 2 en ce qui concerne l’efficacité des approches de coopération en RI et plus spécifiquement sur la valorisation des résultats de la recherche.

Cela vise à donner un caractère pratique, spécifique et concret aux résultats du jumelage, afin de faire un premier pas pour le renforcement des compétences des ressources humaines du MESRS, des centres de recherche, des réseaux d'appui et des acteurs économiques, en matière d’innovation et compétitivité industrielles.

Le développement des ressources humaines et des qualifications constitue, en effet, un axe primordial de la stratégie du MESRS qui favorise l’absorption des technologies et la modernisation du tissu économique.

Le MESRS doit se donner, également, les capacités de prolonger ces actions dans les universités et les centres de recherche en permettant aux cadres des institutions académiques de suivre une formation en matière de compétitivité et d’innovation.

Ce volet vise à renforcer les aspects suivants :

Les capacités de pilotage et d’orientation du MESRS.
L’articulation et le rôle de chaque acteur du SNRI pour accentuer l’efficacité dans l’utilisation des résultats de la recherche au service du développement, tout particulièrement les formes de dialogue à instaurer avec les entreprises.

COMPOSANTE 4

Résultat :

Renforcer le rayonnement et la notoriété du SNRI au niveau national et international.

La communication est une partie intégrante de la mise en œuvre de la stratégie de recherche et d’innovation du MESRS. Elle permet au MESRS de se positionner dans son secteur d’activités, parmi ses partenaires, comme élément moteur de l’action et d’élargir son rayon d’action géographique. La communication doit permettre de renforcer l’image de la science et de la technologie en Tunisie, en tant que moteur de développement et levier du progrès, et de créer la différenciation, c’est-à-dire mettre en évidence les avantages des politiques et initiatives de soutien à la recherche, à l’entrepreneuriat et à l’innovation. Cela permettra ainsi de construire une image forte et cohérente sur le long terme.

Ce volet vise à mettre en œuvre un plan de communication, qui formalise et synthétise les actions et les outils nécessaires pour atteindre les objectifs de visibilité, d’information et d’adhésion à la stratégie proposée. Le plan de communication constitue le cadre pour les budgétiser, les programmer et les mesurer.

Cet engagement pour la science et l’innovation doit permettre d’utiliser la recherche comme vecteur efficace pour soutenir les chercheurs et les entreprises tunisiennes dans la compétition internationale, pour associer le monde scientifique aux enjeux de politique étrangère et pour contribuer au développement des relations entre les États et de dépasser les frontières de la diplomatie traditionnelle.

La démarche à suivre est la suivante :

Développer des approches et une stratégie de communication et de promotion de la RI, y compris les objectifs, les populations ciblées (groupes politiques, administration, académie, monde économique), les messages et les outils ou canaux à utiliser.
Créer le schéma du plan de communication, identifiant les domaines et les acteurs concernés (aux niveaux national et international).
Lancer des actions de sensibilisation et de formation en communication.
Appuyer la mise en œuvre du plan de communication
Définir une approche spécifique de diplomatie scientifique orientée vers l’UE et vers les régions qui s’intéressent à la Tunisie.

Informations clés

  • Objet :

    Appui institutionnel pour l’amélioration des performances du Système de la Recherche et de l’innovation Tunisien

  • Durée : 30 mois
  • Budget : 1.200.000,00 €
  • Gestion :

    Unité de Gestion du Programme d’Appui à l’Accord d’Association et à l’Intégration (UGP3A)

  • Bénéficiaire :

    Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS)

  • Partenaires :

    Ministère de la Science, de l´Innovation et des Universités (MCIU)/ Espagne

    Fondation Internationale et pour l’Amérique Latine d’Administration et Politiques Publiques (FIIAPP)/ Espagne

  • Groupes cibles :

    Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

    Autres Ministères lies à l’action tel que le Ministère de l'Industrie, Ministère de la Santé publique et Ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche

    Agence Nationale de la Promotion de la Recherche

    Agence de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation

    Pôles technologiques tunisiens

    Universités et centres de recherche Public en général